Construire un muret

Construire un muret

Pour construire son muret qu’il soit en pierre sèches ou en pierre scellées il faut tout d’abord penser au choix des matériaux. C’est à dire prendre des pierres naturelles ou en béton, terre cuites, bois.

Dans un souci d’unité et d’harmonie, les matériaux de construction des murets et des dallages sont identiques ou très proches. Leurs résistance à la poussée sera renforcée par l’utilisation de bloc plus épais.

Critères de choix 

  • L’esthétique:   Dans le décor, le rôle du muret est important, le parement ( pierre) sera très esthétique même si le corps est en béton.
  • Résistance a la poussée: La qualité est importante pour les murets de soutènement mais sachez qu’il est toujours possible de renforcer avec un béton.

Les différents matériaux

 

La pierre naturelle:  Très employée pour son esthétisme, le moellon brut d’extraction est à réserver aux murets très rustique. Une autre forme de moellon naturelle c’est le moellon équarri très employé pour le montage des murets réguliers. Il existe aussi des moellons scié très carrés confère un caractère plus strict.

Le béton : Souvent utilisé pour constituer le corps du mur et muret, le parement est réalisé avec un matériau plus décoratif. L’élément à une forte résistance surtout pour le soutien. IL est utilisable sous différentes forme comme le béton banché donc brut de décoffrage, en aggloméré se sont des éléments préfabriqués standards de longueur de 50 cm et de hauteur de 20 cm en moyenne et leurs largeur est variable ( 5,10,15 cm). On les utilisent surtout pour les murets de clôtures .

Une autre forme de murs et murets nommé pré assemblés sont des parties de murs qu’il faut ajuster et son plus esthétique que les précédents. On les appels Longa ou encore Bradstone. Ils ont un aspect de  pierre mais il faut veiller à la qualité des joints et notamment à colorer le mortier pour diminuer l’impact des raccords.

Terre cuite: On parle ici des briques elles ont une forme industrielle destinées à la construction de murs réguliers, il faut mieux sélectionner des couleurs tirants vers l’ocre qui s’harmonisent plus facilement dans le paysage. Pour ce type de matériaux, exécuter des joints réguliers et surtout nettoyer la laitance qui en ressort. Au niveau esthétique cela reste un peu moyen.

Le bois: Les rondins, bastaings sont très employés pour les petits murets ils sont décoratifs, confère un aspect rustique et s’intègres bien aux végétaux. La durée de vie reste limité même si ils sont traité en autoclave ( traitement sous pression). C’est assez moderne surtout pour les rondins, forme harmonieuse, il faut utiliser des espèces qui son nommés inputrésibles  comme le châtaignier ou encore l’acacia.

 Construction de murets pierres sèches

Leurs construction réalisée par empilement de pierres très peu équarries, placées par lits successifs et croisés leur confèrent un caractère rustique s’harmonisant parfaitement , par le choix des roches, à l’environnement local. Une présentation soignée et la présence de plantes apporterons une touche artisanale.

  • Réalisation technique:    Déblayer le talus sur une largeur légèrement supérieur à celle du muret( 1/3 de sa hauteur). 
  • Décaisser 10 cm pour apporter du gravier de diamètre 20-40 constituant une fondation drainante.
  • Construire des gabarits ( chaises) donnant l’alignement et l’aplomb ou le fruit ( angle par rapport à la verticale).
  • Ce dernier renforce la stabilité en même temps qu’il intègre mieux la construction dans le paysage.
  • Tracer sur les gabarits le niveau fini. Celui ci sera horizontal même si les hauteurs ne sont pas identiques aux deux extrémités.

 

Parlons de la confection de notre muret: – si le sol n’est pas horizontal, commencer par le bas en choisissant une pierre d’angle.

– Faire une marque sur le gabarit à hauteur de cette dernière. Mesurer la différence par rapport au niveau fini et le reporter sur le second pour tendre un cordeau qui servira d’alignement ( de niveau également si on veut des lits réguliers).

-Se placer au dessus du muret pour poser les moellons qui affleureront le cordeau sans le toucher.

– Stabiliser chacun en l’inclinant légèrement vers l’arrière et le caler avec la terre après avoir glissé quelques cailloux qui formeront un drainage.

– Les lits suivants sont stabilisés sur les précédents avec des petits morceaux de roche et non avec de la terre car elle risque d’être entraînée par la pluie. Lever le cordeau au fur et à mesure et remblayer à l’arrière.

– Pour assurer une meilleure résistance, il est possible de sceller quelques pierres à l’arrière à condition de laisser le mortier invisible.

  • Règles esthétiques de disposition des pierres: Les conseils à ne pas négliger sont de placer les plus grosses pierres en bas du mur, ne jamais joindre deux joints verticaux l’un en dessous de l’autre. Il faut également faire le choix de pierres proportionnées avec la hauteur du mur.

Bonne position des pierres

  • Finitions

Le dernier rang sera bâti horizontalement et se prolongera à l’arrière sur 30 ou 40 cm pour former le couronnement. Il sera construit comme un dallage, les joints bien remplis de terre. Remblayer à l’avant 2 à 3 cm au dessus de la base du mur pour bien bloquer les pierres. Vous pourrez si vous le souhaitez y insérer des végétaux résistant à la sécheresse pour donner vie à votre murets.

  • Matériels et matériaux utilisés
– Massette                           – Piquets
– Truelle                              – Planches
– Règle métallique           – Clous
– Niveau à bulle
– Cordeau
*Gravier 20-40
* Pierres

 

Pour la conception d’un muret en pierres scellées plusieurs choses sont à prendre en compte comme par exemple la fondation… Voir l’article murets en pierres scellées.  

Les termes qui sont aussi demandés :

  • construire un mur en pierre naturelle
  • construire un muret de jardin
  • faire un muret de jardin
  • muret decoratif jardin
  • construire un murets
  • bac a fleur en pierre seche