Méthode de tuteurage en motte

Les étapes de plantation des arbres et arbustes sont pratiquement identiques. Certaines choses sont à savoir en ce qui concerne la plantation en mottes. Par exemple, la tontine (c’est ce qui retient la terre ou l’arbre à été produit), peut être biodégradable comme ici présente sur la photo ou en matière synthétique. Dans ce cas, il faudra obligatoirement l’enlever, car les racines et radicelles ( petites racines très fines) ne respireront pas du fait de l’imperméabilité de la matière. Cela va jouer le rôle d’une véritable barrière privant l’apport d’éléments nutritifs menant à la mort de l’arbre.

 

Le tuteurage concernant les arbres et arbustes en motte s’effectue de manière oblique pour ne pas abîmer les racines. Une chose à ne pas négliger est l’emplacement du tuteur qui sert à favoriser l’ancrage du végétal dans le sol pour les premières années de plantation (laissez-le 2 à 3 bonnes années). Le tuteur doit être placé de façon oblique pour ne pas endommager la motte et les racines. Il faut le placer de l’autre côté des vents dominants pour éviter que la force du vent ne vienne à coucher l’arbre. Voir ci dessous le schéma de pose du tuteur.

 

Il existe aussi d’autres façons de tuteurer, par exemple l’haubanage. L’haubanage des arbres est beaucoup plus solide que le simple tuteurage car il renforce l’ancrage du végétal, grâce aux piquets placés tout autour de l’arbre. On pratique l’haubanage surtout sur les hauts arbres en tige. Il suffit de planter des piquets ( 3 piquets suffisent) à l’aide d’une masse, qui doivent arriver juste en dessous de la couronne (c’est le dessous de la partie aérienne). Après avoir planter les piquets, il faut attacher l’arbre au niveau du tronc supérieur aux différents piquets avec du câble. Attention, il faut absolument protéger le tronc avec de la mousse car cela risquerait de blesser le végétal.